QUI SOMMES-NOUS ?

Membres de l’Association des Guides et Scouts d’Europe, reconnue comme mouvement d’éducation populaire par l’État et comme mouvement d’éducation catholique par les évêques de France, nous grandissons et faisons grandir les jeunes par le jeu et l’apprentissage progressif des responsabilités au sein d’un groupe.

S’offre aux jeunes la possibilité de devenir des citoyens responsables en s’appuyant sur un constat fait en son temps par Lord Baden-Powell : les jeunes sont de prodigieux éducateurs d’eux mêmes, à travers leurs jeux et leurs relations. 

Le scoutisme propose une éducation du jeune par le jeune.

8-12 ans (la Branche Jaune): les louveteaux et louvettes évoluent dans l’univers du livre de la jungle de Rudyard Kipling,  au sein d’un groupe vécu comme une « famille heureuse » et apprennent à faire chaque jour de leur mieux.

12-17 ans (la Branche Verte) : les éclaireurs et guides apprennent à être toujours prêts, développent leurs compétences et commencent à prendre des responsabilités (postes d’action, préparation d’activités, sorties de patrouille en autonomie, etc.).

17-19 ans (la Branche Rouge) : les routiers et guides aînées consolident leur progression personnelle et apprennent à servir, quel que soit le milieu ou le domaine dans lequel ce service est rendu.

18 ans et plus (en maitrise) : les chefs peuvent être au service des plus jeunes, et chacun est aidé par des spécialistes de la pédagogie à mettre en oeuvre et par les chefs des échelons supérieurs. Chacun peut exercer en plus, s’il le souhaite, un service à sa mesure, que ce soit dans les formations, les équipes techniques nationales, la logistique des rassemblements, etc.

Les fondements du scoutisme de Baden-Powell, et du scoutisme catholique du père Sevin, s’illustrent parfaitement dans la parole de la promesse scoute : « Sur mon honneur et avec la grâce de Dieu, je m’engage à servir de mon mieux l’Eglise, ma patrie et l’Europe, à aider mon prochain en toute circonstances, à observer la Loi scoute. » 

A la découverte du district… des Savoie

Le nom SAVOIE provient de l’ancien territoire Sapaudie (en latin sapaudia, et Sequanos qui signifierait le « (pays des) sapins » (du gaulois sapo : sapin). Le nom aurait ensuite dérivé en Sabaudia, Sabogla, Saboia, Savogia et enfin Savoie.

Notre district couvre les deux départements de la Savoie et de la Haute Savoie, soit une superficie de 10 416km2 avec plus d’un million d’habitants pour les deux départements.

La section féminine de notre district est placée sous la protection de la bienheureuse Chiara Badano.
La section masculine de notre district est placée sous la protection de saint Bernard de Menthon.

Départements très montagnards avec une altitude moyenne de 1500m, la Savoie et la Haute-Savoie ont aussi beaucoup de lacs dont le plus grand est le lac du Bourget, 1er lac naturel français. Si le tourisme attire beaucoup de monde, (l’hiver certains villages voient leur population triplée!) l’été est aussi propice à l’alpinisme , aux randonnées mais aussi aux courses nautiques. Les transports ne sont pas toujours faciles car les axes routiers sont obligées de suivre les vallées souvent très encaissées (la Maurienne par exemple).

Par le traité de Turin, le duché de Savoie fut rattaché à la France en mars 1860. Les deux départements furent crées ensuite et sont donc les deux derniers départements à être français!

Les deux principales villes sont Chambéry (73) et Annecy (74). Chaque département a son propre diocèse.

Nous sommes donc en relation avec deux évêques: Mgr Philippe Ballot pour la Savoie, Maurienne et Tarentaise et Mgr Yves Boivineau pour la Haute Savoie.

Enfin, depuis septembre 2012, le pays de Gex a été rattaché au district des Savoie.

« Nous sommes appelés à une vie héroïque »
Tom Morel